menu Menu

Cinéma, séries : visionnages du 1er au 31 janvier 2021

Nouvelle année qui démarre, avec comme unique série au compteur Lupin, sur laquelle je crois avoir un point de vue bien plus clément que ceux que j’ai lus ici et là. Côté films, le mois a été l’occasion d’en revoir certains, chose rare chez moi, en même temps que de faire quelques belles découvertes, notamment du côté de Ferrara et de Verhoeven.

You don’t Know Nomi, Jeffrey McHale (2019) Dans l’optique de réhabiliter le film Showgirls de Verhoeven, sorti en 1995, le documentaire « You don’t know Nomi » tente de faire la part des choses entre les critiques négatives dont le film a souffert à sa sortie, son prolongement dans la vie des individus qui l’ont regardé, et […]

Continue reading


Critique de Benedetta : ombre, projection, animus.

Où cinéma et psychologie se rejoignent.

En dehors de toute considération cinématographique, dont les experts se sont d’ores et déjà emparés, Benedetta fait partie de ces films dont le contenu psychologique mérite une tentative d’analyse à la croisée des discipline, chose que la psychologie analytique jungienne permet sans trop de difficultés. Le personnage éponyme du film, incarné par Virginie Effira est […]

Continue reading


Cinéma, série : les productions vues du 7 au 30 décembre 2020

Vacances oblige, le rythme s'est ralenti durant le mois de décembre. Fait nouveau, une série (Alice in Borderland) à ajouter parmi l'ensemble des visionnages. En 2020, avec Le jeu de la dame, je n'ai rien regardé d'autre en la matière, ce qui ne me retiendra pas de glisser quelques mots dessus. Pour le reste, en vrac : Soul, le dernier Pixar, de l'horreur avec Hellraiser (le premier et le second), et du cinéma plus patrimonial. 

Jeunes filles en uniforme, Géza von Radványi (1958) Sous ses airs de film pour les passionnés d’histoires de pensionnats où des choses suspectes se passent, il est difficile de ne pas voir dans cette nouvelle adaptation de la pièce de théâtre de l’auteure et sculptrice germano-hongroise Christa Winsloe (la première datait des années trente) une […]

Continue reading


Cinéma : films vus, semaine du 30 novembre au 6 décembre

Retour à la semaine pour un visionnage quasi quotidien de films. Après avoir vu le documentaire sur Arte consacré à Tom Cruise, toujours disponible sur leur plateforme arte.tv, je me suis promis de voir sur le long cours un maximum de films auxquels il a contribué en tant qu'acteur. D'où cette semaine très "cruisienne".

Tandem, Patrice Lecomte (1987) Impossible de regarder ce film sans ne pas avoir ensuite dans la tête la fameuse chanson de Richard Cocciante, Il mio Riffugio pendant plusieurs jours. Tandem est à lui seul un film symbole, celui des déclassés de la fin des trente glorieuses, qui connaissent le contrecoup de l’augmentation du chômage et […]

Continue reading


Cinéma : films vus quinzaine du 16 au 29 novembre 2020

Deux semaines et pas une sont condensées ici pour cette fois, comme je n'en ai vu que deux et un inachevé, dont j'ai préféré ne pas parler ici la première semaine. 

La fiancée du pirate, Nelly Kaplan (1969) Un collègue a eu la gentillesse de me faire parvenir le film au moment où la réalisatrice est décédée, laissant derrière elle une oeuvre peu connue par la catégorie des 18-35 ans, sûrement plus au-delà. Décrit comme féministe et anarchiste, le film donne à voir une société réduite […]

Continue reading


Cinéma : films vus semaine du 9 au 15 novembre 2020

À mon grand regret, je ne dispose pas d’une mémoire extraordinaire. Ces articles courts constitueront la trace de mes avis à propos des films que j’aurai visionné durant la semaine écoulée. Le regroupement se fera sur quinze jours s’il y a peu de films, voire au mois, mais ce sera exceptionnel. 

Robe Noire, Bruce Beresford (1991) Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours d’immenses aprioris quand il s’agit de regarder des films canadiens. C’est un pays que je connais mal et qui fait partie de ceux qui m’intéressent le moins au monde, comme l’Inde, on a tous nos préférences en la matière. Si Robe Noire n’avait […]

Continue reading


Le Procès, Orson Welles

Réflexions autour d'une bonne adaptation littéraire

Il n’existe (presque) pas une adaptation littéraire au cinéma qui n’ait été étrillée par la critique ou le public, comme une sorte de déshonneur infligé à l’être à l’origine de sa création, l’auteur(e). Bien souvent, on reproche au film une certaine paresse, dans sa transposition en images, ou des coupes mal soignées, dans la narration, […]

Continue reading



Previous page Next page

keyboard_arrow_up